Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pas perdus.........Ô Proche Orient

"Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues..." (Joseph Kessel)

Au bord du lac

Publié le 21 Janvier 2011 par julisontheroad.over-blog.com in Syrie

Toujours sur la route d'Alep, nous laissons peu à peu le désert derrière nous.

La terre devient rougeâtre, la poussière et le sable laissent place à la caillasse, au loin commence à se profiler les collines du nord ouest, continuité de l'Anatolie turque.

A l'approche du lac Assad, il faut montrer pattes blanches au barrage militaire placé à l'entrée du pont qui enjambe l'Euphrate. Un simple petit coup d'oeil sur les passeports et nous voilà passées. Sur la droite un paysage époustouflant s'offre à moi, oliviers, jardins, champs verdoyants à perte de vue...Mais le plus beau reste à venir.

A la sortie du pont, nous empruntons une route légèrement tortueuse quand soudain waouuu ! On y est, au bout de la route au milieu de l'immense lac Assad trône la citadelle " Qala'at Jaaber ". Depuis le temps que je souhaitai la voir, enfin j’y suis et c’est plus beau que dans mon imagination.

Nous sommes mardi, normalement le site est fermé mais le chauffeur passe un petit coup de fil et il semblerait qu’il soit possible d’entrer en VIP. Au pied de la citadelle, le gardien des lieux attend pour nous ouvrir la porte magistrale dans le petit café au bord de l'eau dans un jardin. La clé est énorme, sûrement d'époque. Je me dit qu’il est tel les chevaliers de l’époque, en charge de surveiller les aller et venu des résidents ! Il tient à me montrer le petit musée installé dans la pièce principale de la citadelle avant de nous laisser explorer seules les lieux.

Que c'est agréable de visiter sans qu’aucun groupe ne vienne gêner les photos ou encore sans personne pour parler si fort que tout le monde participe à la conversation. Ainsi en silence, j’imagine les chevaliers sur les chemins de ronde, les hauts dignitaires assis autour d’une table à discuter batailles…

Pour avoir une meilleure vue sur le lac nous empruntons le chemin qui sort des remparts pour faire le tour de la citadelle par l'extérieur en longeant la falaise et les pans de murs. L'après-midi est assez avancé, le soleil commence à décliner, un vent doux souffle en drainant la poussière. L’endroit est idéal pour se poser un instant et prendre le temps d'admirer le paysage. La vue sur le lac est imprenable. Vu d’ici il ressemblerai presque à la mer, quelques vagues viennent lécher la rive, l’eau d’un bleu dur s’étend jusqu’à l’horizon pour presque se confondre avec le ciel.

   PB090017 PB090013

 Au loin quelques bateaux de pêcheurs complètent le paysage. Au milieu des eaux siège une petite île où les touristes ont l'habitude de se faire transporter par les pêcheurs pour s'y baigner tranquillement à l’abri des regards. 

" Ah le gardien appel, il est tant de redescendre de mon nuage". Avant de nous quitter, il tient à ce qu'on fasse des photos avec lui. Les syriens aiment qu'on les prenne en photo, partout nous entendons " Souria, Souria " (photo) avec de grands sourires.

PB090419.JPG  PB090012.jpg 

Après un petit thé à l'ombre des arbres au pied de la citadelle, il nous faut continuer notre route en direction d'Alep car il reste environ trois heures de routes.

J’aurais voulu pousser l’excursion jusqu'au nord-est de la Syrie, mais le Kurdistan syrien n'est que peu accessible car peu de touristes osent s'aventurer par ici, et demande au moins trois jours d'exploration. Peu de solutions d’hébergements existent dans cette région, peut-être l’occasion d’essayer de loger chez l’habitant et ainsi de découvrir leur culture propre.                                                        

Ce sera pour un prochain voyage, Inch Allah...

Commenter cet article