Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pas perdus.........Ô Proche Orient

"Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues..." (Joseph Kessel)

Byblos et Batroun

Publié le 7 Novembre 2010 par julisontheroad.over-blog.com in Liban

Direction le nord du Liban, sur le littoral libanais.

Nous longeons la côte, passons quelques barrages sur la route. Notre bus est à destination de Tripoli et nous dépose sur le bord de l'autostrade à environ deux kilomètres à pieds du centre ville de Byblos ville habitée depuis près de 10 000 ans.

PA270134

Au premier abord, ville ordinaire qui finalement s'avérera très sympa. Son centre historique a entièrement été restauré, du coup il paraîtrait presque plus récent que la ville nouvelle avec ces bâtiments un peu délabrés et ces immenses affiches publicitaire qui trônent sur les façades des immeubles.

Vue imprenable sur la mer depuis le site antique, sous un soleil de plomb toute la journée.

Nous continuons notre route sur Batroun petite ville tranquille au nord de Byblos.

Au détour d'une ruelle de la vieille ville qui mène au mur phénicien, nous tombons sur trois mamies qui discutent tranquillement à l'ombre en tricotant et en buvant du thé. Elles nous adresse de grands sourires et nous saluent (en arabe évidemment) du coup je leur demande s'il est possible de les prendre en photos. Elles acceptent immédiatement, séance mise en plie et rhabillage pour ces dames, elles tiennent à ce faire toute belle pour les photos.......Après quelques clichés c'est avec de gros bisous et les yeux pleins de sourires que nous nous quittons.

 

PA270154  PA270155

Nous les retrouverons à la fin de notre visite, petit café arabe de bienvenue (super corsé, à la turque) pour moi.

Sur le chemin du retour c'est un papi et ces quelques chèvres qui posera de son plus beau sourire pour moi.

A la fin de cette journée difficile de rentrer sur Beyrouth de retrouver la cohue des klaxons, des embouteillages, l'odeur des gaz échappements.......mais Beyrouth est vraiment une ville attachante, je m'y sens bien.

Commenter cet article