Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pas perdus.........Ô Proche Orient

"Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues..." (Joseph Kessel)

Damas-scène

Publié le 29 Novembre 2010 par julisontheroad.over-blog.com in Syrie

PB190406

Tout le long de la route qui mène de la frontière à Damas, le président Bashar Al Assad nous souhaite la bienvenue en Syrie. Ah le culte de la personnalité.....

Traversée du sud du pays largement militarisé, on peut voir quelques soldats en exercice.

Le bus nous dépose au bord de la route express qui s`avère être finalement « Sumariah garaje ». Recherche de taxi, un couple de hollandais se propose de partager un taxi. Nous trouvons le chauffeur, celui-ci affirme parler anglais alors que pas du tout. Bref après 10 minutes d`échange, il semble comprendre où nous souhaitons aller.

Nous voila donc en route pour le centre ville, nous déposons nos amis hollandais près de leur hôtel, mais seulement voila le chauffeur de taxi ne comprend pas ou on veut aller et pourquoi on descend pas ici aussi.

Je lui demande Hamaddie souk, il me regarde avec des gros yeux.....Okay on tante Citadel ? Qala`at ? okay Bab al Faraj ?

<<Bab al Faraj, Aleppo no Damascus....Mais si regarde là sur le plan........>> Finalement nous arrivons a destination. OUF

A la sortie du taxi on se retrouve au milieu d`un groupe de femmes en chador noir, Pas tres souriantes. Drôle d1impression après le Liban.

Apres la cohue des rues beyrouthines, Damas me semble presque paisible et l`air y parait plus respirable. ???

 

C`est pourtant pas les voitures qui manques ici.

Revenir en Syrie c`est comme si je rentrai chez moi. Je retrouve les gamins toujours aussi contents de se faire prendre en photo, sont souk avec les trous dans la plafond dont on suppose qu`ils datent de la période où la Syrie a obtenue sont indépendance de la France.

Cependant une chose me frappe ! Où est donc passé le portrait du président Bashar Al-Assad qui trônait au dessus de l'entrée du souk ? On le voyait souriant et saluant de la main droite, sur une affiche occupant toute la partie haute de l’entrée du souk il y a encore un an à peine.


Commenter cet article