Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pas perdus.........Ô Proche Orient

"Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues..." (Joseph Kessel)

De l'autre côté

Publié le 18 Novembre 2010 par julisontheroad.over-blog.com in Syrie

Voilà il est temps de partir pour la Syrie et de laisser derrière moi le pays des Cèdres et les cités phéniciennes.

Dernière ballade sur la corniche, petit détour par le quartier de Sodeko où se trouvait l`ancienne ligne de démarcation qui coupait la ville en deux. A force de se promener dans les ruelles je me suis retrouvée je ne sait où mais du coup au coeur des quartiers populaires.

Dernière soirée à Hamra, le Liban me manque déjà.

 IMG 0945

Passage en Syrie :

J`avais entendu dire que le passage de la frontière a Masnaa (côté Liban) n’était pas une partie de plaisir et que du côté syrien ils fouillaient les sacs au millimètre. S`ils trouvent toutes traces d`un précédant ou futur voyage en Israël, que ce soit sur le passeport ou un guide de voyage marqué de post-it, ils peuvent refuser l`entrée en Syrie.

Finalement le passage se fera facilement, avec peu d`attente. J`ai même trouvé que passer du Liban en Syrie avait été moins impressionnant que de passer par la Turquie un jour ou les douaniers ne sont pas gracieux.

Pas de taxe de sortie du côté libanais, juste une petite vérification du parcours et hop deux coups de tampons.

Du côté syrien les douaniers prennent un air un peu plus sévères. Ils questionnent d’un ton sec : Profession ? How long will you stay in Syria ?.....etc......Et voila 10 minutes plus tard c’était fait.

Prochaine étape : Fouille des baguages.

Alors là pas la même, j`ai caché mon guide Israël et Territoires palestinien dans mon sac de couchage au fond de mon sac à dos. Si ils insistent un peu en tâtonnant, c`est sûre ils le trouvent.

Je serre les dents et j’attends de voir. Finalement le douanier se contente d`ouvrir les soutes et de jeter un coup d`oeil rapide. Ouf !!

En quatre heures nous étions passés de Beyrouth en Syrie avec cinq kilomètres de No Mans land entre les deux pays.

Direction Damas (Al Sham, pour les syriens ou encore Dimashq).

Commenter cet article

Nono et Lucile 27/11/2010 15:33


Yo la Julie
pas de nouvelles depuis le 18/11. On espere que ca gaze et que les militaires sont pas trop relou.
Nous on quitte bientot le Rajasthan pour Benares, Darjeeling et le Nepal... Que du plaisir
On t'embrasse, prends soin de toi


Arnaud et Lucile 23/11/2010 14:51


Salut Julie,
Un petit passage sur ton blog! Ton voyage semble etre remplies d'experiences en tout genre!! Profites bien!
Nous, on te suis avec interet et trippons avec toi! Vivement encore plus de photos!!
La bise