Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pas perdus.........Ô Proche Orient

"Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues..." (Joseph Kessel)

Goodbye Syria

Publié le 12 Mars 2011 par julisontheroad.over-blog.com in Syrie

Derniers jours à Damas !

Aujourd'hui c'est vendredi, la plupart des magasins du souk et du centre sont fermés.

Du coup nous avons décidé de partir pour la Jordanie, direction Amman.

 

Les derniers jours passés à Damas ont été l'occasion de voir les damascènes célébrer l'Aïd. Partout la musique locale résonnait, des vendeurs de jus de fruits ce sont installés sur la place devant la grande mosquée des Omeyyades, des stands en tout genre fleurissent ça et là dans les ruelles de la vieille ville. Le café Nofara est litérallement pris d'assault, une foule désorganisée se presse devant Bakdash pour déguster ces suculentes glaces à la pistache. Dans le souk il faut prendre son mal en patience pour avancer et se frayer un chemin entre les enfants suréxités par ce jour de fête et les femmes en chadors chargées de paquets.

L'ambiance est festive, tout le monde est dans le souk, ils ont sortis leur plus beau vêtements.

 

PB180399.JPG

ENTREE DU SOUK AHMADIEH, jour de l'Aïd.

Nous avons trouvé un petit hôtel sympas, juste en face l'entrée du souk face aux remparts de la vieille ville. C'est un hôtel méconnu des touristes, nous y croisons que des locaux, des jordaniens...principalement venus pour le commerce, pourtant nous sommes dans un hôtel sans étoile mais au combien convivial. Pour y accéder il nous faut gravir quatre étages, et les escaliers syriens sont hauts et raides, sac au dos. Après avoir traversé la boutique de kurthas et chadors qui doit bien faire deux mètres carrés nous montons au premier étage, sur le mur le marchand y a accroché toute une gamme de Kurthas colorées. Tiens un ascenceur,sympas d'autant que les hôtels sont très souvent situés en étage en Syrie, alors on en profite. 

Nous nous étions déjà arrêtées ici lors de notre arrivée en Syrie, l'hôtelier est un peu triste de nous voir partir, d'autant qu'il était tout content de nous voir revenir après plus de quinze jours. Nous avons partagé de bons moments avec lui et bien rigolé même si nous n'avions aucune langue commune. Il a essayé de nous inculquer quelques mots d'arabe.

 

Taxi ! Samarieh garaje ?

<< Ok >>

<< How much ? >>

<< 200 syrian pound >>

<< What ? Nooo >>  << 100 >>

<< OK come. >>

 

Voilà, dernier passage sur l'avenue principale devant la citadelle. J'ouvre ma fenêtre histoire de profiter encore un peu du bruit ambiant de la ville, de la cohue des klaxons. J'ouvre grand mes yeux pour graver ces dernières images.

Je repense à ce petit café au fond d'une cours où nous allions prendre un thé pour petit déjeuner. Clientèle exclusivement masculine, les hommes y fument la shisha, le cigare, boivent le thé en jouant aux cartes et autres jeux de grand matin. Ambiance tranquile, seules touristes nous y avons nos habitudes, le patron est souriants et tous sont habitués à nous voir. Ca me manquera.

PB180336.JPG

Commenter cet article