Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pas perdus.........Ô Proche Orient

"Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues..." (Joseph Kessel)

Welcome to Lebanon

Publié le 4 Novembre 2010 par julisontheroad.over-blog.com in Liban

IMG_0802.jpg

Beyrouth sera mon camp de base pour visiter la majeure partie du Liban.

C'est un tout petit pays mais au combien riche par son histoire et  ces hommes.

Les rencontres sont vraiment faciles ici, les gens sont généreux, aimables, souriants et prévenants. Multiculturel, le pays vous plonge parmi ces ethnies qui arrivent plus ou moins à vivre en harmonie, mais est également source de dissensions interethniques parfois. Dix-sept communautés religieuses différentes ont appris à vivre ensemble sur un tout petit territoire, dont 60 % musulmans et 40 % de chrétiens. Cinquante pourcent de la population à moins de 20 ans. Le Liban abrite une grande diversité ethnique (Arabes, Arméniens, Kurdes, Turcs, Grecs, Palestiniens). La richesse des sites archéologiques nous rappelle qu’ici sont nées certaines des plus belles civilisations. De la Méditerranée aux cimes enneigées des montagnes en passant par les forêts de Cèdres, la diversité des paysages vous enchantera. Naturellement trilingue, vous n’aurez aucun mal à communiquer, l’arabe est la langue officielle, le français est la langue d’éducation et un symbole culturel, l’anglais est la langue des affaires et du commerce.

 

Malgré son passé trouble et son présent sous tension, c'est vraiment un pays à Découvrir à Aimer à Vivre. Après des années de guerre civile, le pays accueil de nouveau les voyageurs pour dévoiler les richesses de son passé. Anjjar, Baalbek, Byblos, Tyr, la vallée de la Qadisha et la forêt des cèdres sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’Unesco.

Quelque soit la direction que l'on choisit, les barrages militaires sont présents partout. En dix jours j’ai eut droit qu'à un seul contrôle des passeports (en revenant de la Bekaa) car nous revenions de Baalbeck qui se trouve tout près de la frontière syrienne. Région sous haute surveillance dût à l'occupation du nord-est du pays par la Syrie d'Afez al-Assad dans les années 80. Une étincelle pourrait suffire à anéantir ce semblant de paix entre ces deux là, car on sent bien que chacun reste sur ces gardes quant à son voisin, l'oeil rivé aux jumelles guettant le moindre mouvement ou soubresaut d'activité illicite de l'autre côté des barbelés.

J'ai quand même réussi à me faire interpeller par un militaire parce que j'avais pris une photo de la rue principale du quartier Gemmayzieh avec deux policiers accoudés nonchalamment à leur véhicule regardant et rigolant avec quelques soldats installés pareillement sur le trottoir d’en face . Il a regardé mes photos pour voir s'il y en avait d'autres et m'a demandé de l'effacer. Rien de bien méchant et l’occasion de discuter un peu avec une autorité locale dans la bonne humeur.

 

N’hésitez pas à venir dans ce joli petit pays bercé par le soleil, parfumé par les cèdres, et coloré par les centaines de bougainvilliers à fleurs roses. Vous rentrerez enchantés et marqués par la sympathie des libanais.

IMG_0799.jpg

 

Commenter cet article